Île haute en Nouvelle-Calédonie
La plupart des îles hautes de Mélanésie se trouvent à la frontière de plaques actives. Elles se caractérisent par leurs massifs montagneux souvent d’origine volcanique dont les sommets peuvent atteindre 4 000 m d’altitude (ex. : Nouvelle-Guinée). Ce relief dessine des hautes terres intérieures permettant aux habitants de développer la chasse et la cueillette puis l’agriculture vivrière, favorisées par un climat frais et la présence de ressources diversifiées telles que des forêts en étage, des sols fertilisés par les cendres volcaniques et un réseau de vallées.