Îlot riche en guano  Les industries minières et minérales offrent quelques possibilités marginales de développements économiques à longévité variable. L’exploitation des gisements miniers sous-marins représente un espoir économique pour l'Océanie. Mais la localisation de plusieurs d’entre eux dans les eaux internationales en complique la gestion financière. Certains gisements se trouvent cependant sur les territoires maritimes de Kiribati, Tuvalu et des îles Cook. Jusqu’à présent, la Mélanésie jouit des plus importantes ressources en minerais, notamment en or et en cuivre. Par ordre d’importance, les mines de nickel, le gaz naturel, les mines de cuivre et d’or sont les principales ressources exploitées dans le Pacifique.

Le phosphate, utilisé comme engrais, est issu des dépôts de guano, accumulation de fientes d’oiseaux. Grâce à cette richesse, Nauru est devenu le deuxième plus célèbre État rentier au monde (après les Émirats arabes). Cette île risque toutefois l’oubli, comme d’autres îles voisines il y a quelques années : on prévoit l’épuisement complet de la ressource dans un avenir rapproché et l’effondrement du principal revenu des habitants.