Îles Fidji  La croissance démographique dans le Pacifique affecte l’urbanisation et entraîne des migrations intra-insulaires, des hautes-terres vers les côtes, et inter-insulaires, des îles isolées aux grands centres urbains. Cette situation encourage l’extension des banlieues en bidonvilles, l’absorption d’une partie de l’espace rural, le développement de problèmes sociaux liés à la drogue et à la criminalité, ainsi que l’émergence d’une pauvreté jusqu'ici absente du continent. Les îles Fidji, Cook, Vanuatu, Salomon et la Papouasie Nouvelle-Guinée affichent encore une croissance modérée alors que celles de Guam, Nauru, des Mariannes et des Samoa américaines est extrêmement rapide. Ledit « développement » et la transformation du mode de vie selon le modèle occidental exercent un poids énorme sur les capitales (notamment par la migration de travailleurs, la concentration des services, d’entreprises et l’organisation des États) au détriment des petits centres urbains délaissés. Le grand Papeete, avec plus de 100 000 habitants, représente 55 % de la population tahitienne ; le grand Suva (Fidji) est l’agglomération la plus importante du Pacifique insulaire intertropical.