Continent d'eau   Premiers marins  Enjeux contemporains
  Page précédente  Plan du parcours  Page suivante
  Peuplement   Visions du monde   Échanges et pouvoirs
Pleine pageConsignesEloignerRapprocher
À la dernière période de glaciation, le lent réchauffement du climat a progressivement transformé l’Océanie, de sorte qu’il y a 6 000 ans, les terres avaient à peu près l’emplacement et la superficie qu’elles ont actuellement. Avant cette période, les continents que les géologues ont nommés Sahul (la Nouvelle-Guinée et l’Australie) et Sunda (Asie du Sud-Est) étaient périodiquement réunis, ce qui facilita la première vague de migrations.

Il y a entre 40 000 et 60 000 ans, les premiers Océaniens auraient foulé l’ancien continent du Sunda (Asie du Sud-Est) pour atteindre le Sahul (la Nouvelle-Guinée, l’Australie et la Tasmanie). Ce passage vers l’est était périodiquement accessible par les voies terrestres et au moyen d’embarcations rudimentaires, probablement des radeaux. La richesse des terres de Nouvelle-Guinée a permis l’élaboration de techniques horticoles. Vers 9 500 av. auj., tous les lieux habitables du Sahul étaient occupés. Les plus anciens sites archéologiques d’Océanie qu'on a découverts datent de 45 000 ans pour le nord de la Nouvelle-Guinée et de 32 000 ans pour l’archipel de Bismarck. Rappelons que la partie occidentale de la Nouvelle-Guinée demeure, à ce jour, peu explorée par les archéologues.