Continent d'eau   Premiers marins  Enjeux contemporains
  Page précédente  Plan du parcours  Page suivante
  Peuplement   Visions du monde   Échanges et pouvoirs
Pleine pageConsignesEloignerRapprocher
Sous l’effet du réchauffement du globe commencé voilà 10 000 ans, l’immersion des basses terres et des zones côtières, de même que la transgression et la régression marines, engendraient la configuration actuelle du Pacifique. C'est alors qu'une seconde vague de peuplement en provenance de l'Asie du Sud-Est atterrit d'abord au nord de la Nouvelle-Guinée. Forts de leur connaissance des vents et des courants, les nouveaux arrivants se dirigent ensuite vers les archipels de l'est (les îles Salomon, Vanuatu, Nouvelle-Calédonie puis Fidji et progressivement vers les autres archipels micronésiens et polynésiens).

Établis dans ces nouvelles terres, les premiers habitants utilisent les techniques d’horticulture développées par les premiers Mélanésiens, il y a 9 000 ans. À cette époque, les populations de l’actuelle Mélanésie et particulièrement celles de l’archipel de Bismarck et de Nouvelle-Guinée avaient déjà créé le foyer socio-économique et culturel du monde océanien. Les archéologues affirment que le dynamisme des contacts et des activités à ces endroits a contribué, il y a quelque 4 000 ans, à l’émergence d’une culture majeure qui allait rayonner dans tout le Pacifique insulaire : la culture Lapita. Les premiers marins d’Océanie quittèrent alors les côtes de Nouvelle-Guinée pour entreprendre la conquête du Pacifique insulaire, plus particulièrement de la Polynésie. Ils atteignirent aussi la partie occidentale de la Micronésie, à partir des Philippines, vers 3 000 av. auj.) et sa partie orientale il y a environ 2 000 ans.