Continent d'eau   Premiers marins  Enjeux contemporains
  Page précédente  Plan du parcours  Page suivante
  Peuplement   Visions du monde   Échanges et pouvoirs
mariage
tapa


Profitant des richesses variées qu’offrent les îles hautes, les Mélanésiens ont organisé un mode de réinvestissement des surplus par des compétitions d’échanges. Dans ces compétitions ressortent les « Big Men », leaders reconnus pour leurs capacités à produire ou à rassembler des richesses. Ils gèrent et redistribuent ces richesses produites par l’ensemble de la société pour soutenir des activités particulières comme la poursuite de la guerre ou de la paix, la pratique de cultes ou l’obtention d’épouses. Avec l'implantation de gouvernements coloniaux et post-coloniaux, les Big Men ont formé la nouvelle élite économique et politique en Mélanésie. Dans certaines sociétés où les compétitions d’échanges n’existent pas, les « Grands Hommes » peuvent à la fois hériter et mériter leurs pouvoirs. Dans leur cas, il leur faut justifier par des actions le pouvoir dont ils ont hérité, contrairement au cas des rois et des chefs polynésiens. On qualifie donc les sociétés à leaders d’« horizontales » car elles sont relativement égalitaires.