Continent d'eau  Premiers marins   Enjeux contemporains
  Page précédente  Plan du parcours  Page suivante
  16e siècle  17e siècle   18e siècle   19e siècle   20e siècle
  Louis-Isidore Duperrey (1822 et 1825)

Le Coquille part de Toulon le 11 août 1822 et gagne l’île Sainte-Catherine, sur la côte du Brésil, entre le 16 et le 30 octobre. Le 15 novembre suivant, le navire atteint les îles Malouines. Durant un mois, les marins explorent l’intérieur des îles afin de recueillir des détails d’ordre géographique. Le 20 janvier 1823, ils arrivent à l’île de la Conception et enfin, le 3 mai, ils abordent Tahiti.

Le chemin ensuite parcouru par Duperrey lui fera visiter de multiples îles et archipels du Pacifique. Ainsi, il observe et note minutieusement dans son journal de bord des données sur les populations et leur organisation sociale. Duperrey visite l’île Bora le 25 mai, l’île Bougainville le 9 août, la Nouvelle-Zélande le 2 avril 1824, les îles Carolines, l’archipel Gilbert et Marshall et, finalement, Hogoleu le 24 juin 1824. Le voyage de retour du Coquille, entrepris peu après, le mène à Marseille le 24 mars 1825, après une absence de 31 mois.

Le voyage de Duperrey autour du monde, à bord du Coquille, a eu un impact important sur les sciences et sur la navigation. En effet, l’expédition a permis de dissiper la confusion au sujet du nom et de la localisation de certaines îles. De plus, en traçant la carte de l’équateur magnétique, Duperrey a fait progresser l’étude du magnétisme terrestre. Ainsi, grâce à sa compréhension et à la mesure des effets de ce phénomène, on a élevé le navigateur au rang des premiers physiciens de l’époque. Outre ces données scientifiques, des découvertes et des rencontres ont enrichi la mission du navigateur.