Graphe Ancêtres Graphe Wantok
Graphe Maison

Missionnaires

Arrivés dans le Pacifique dès le 18e siècle, les missionnaires des Églises occidentales s’établirent presque partout sur une période de presque cent ans. Les premiers missionnaires appartenaient aux grandes Églises traditionnelles, et les différentes dénominations (catholiques, protestantes, anglicanes) étaient bien souvent rivales dans la christianisation des îles. Ils ont introduit le dogme chrétien, bouleversant en cela l’ordre religieux local et le remplaçant presque totalement partout. Seules quelques enclaves mélanésiennes ont gardé leur religion d’origine intégralement. En prêchant le christianisme, les premiers missionnaires introduisirent l’idée d’un Dieu en trois personnes, incarné en la personne du Christ, mais beaucoup d’insulaires, en Mélanésie particulièrement, combinent harmonieusement la foi chrétienne avec les croyances traditionnelles dans l’esprit des ancêtres.

L’impact des missionnaires dans la vie des Océaniens a été multiple et ne s’est pas limité à la religion. Agissant en tandem avec les gouvernements coloniaux, les missionnaires encouragèrent d’importants changements en matière de coutumes et de logement (hébergement). Sachant l'importance de l'aménagement spatial et de l'architecture comme expressions matérielles d'une culture, ils ont bien souvent dicté la construction d’habitations jugées convenables pour des chrétiens. À cette fin, ils ont introduit des méthodes et des matériaux de construction nouveaux et ont modifié directement les conditions d’habitation des insulaires en préconisant chez les convertis des types de logement favorisant les familles nucléaires à l'occidentale au détriment du mode habituel de résidence en familles étendues.

Ils ont également prêché l’abandon des tabous qui exigeaient, dans nombre d’îles, la séparation des hommes et des femmes. Les hommes ont donc commencé à partager le même toit que leurs femmes, ce qui a entraîné l’abandon progressif des maisons des hommes et des maisons des femmes. En imposant le vêtement aux convertis, les missionnaires ont valorisé la modestie, et grandement contribué au développement d’un nouveau costume local, particulièrement pour les femmes. Les robes de type mumu que l’on trouve à Tahiti, à Hawaii et à Vanuatu en sont des exemples.

Les efforts de christianisation se sont faits bien souvent par l’intermédiaire de l’école que les missions établirent partout. L’ancien et le nouveau testament furent traduits dans les langues locales et servirent de base à l’alphabétisation et à la conversion des insulaires. En construisant des écoles et des églises dans des villages, les missionnaires ont aidé les gouvernements à mettre en œuvre leur politique de regroupement des indigènes pour des raisons administratives. Ils ont presque partout pris en charge l’éducation et la santé. Essayant d’inculquer aux Océaniens des valeurs sociales occidentales, en imposant une éducation formelle et en introduisant la pharmacopée occidentale, les missionnaires ont rapidement contribué à la transformation des traditions, usages et connaissances locales. Toutes les dénominations religieuses n’ont pas eu le même souci d’éradication de la culture traditionnelle : certaines ont été plus radicales que d’autres.

Christine Jourdan et Jan Rensel, 2001


Mission à Rarotonga
ombre
Mission à Rarotonga